Ludwig Von 88 @ Le Trianon Paris (26/11/16)

600146538209626fc6b409c7ed748dcd76383be8dcce8

Ludwig Von 88

1986… j’avais 9 ans lorsque mon frère m’a fait écouter un morceau sur lequel, après une intro dans le style « concert orchestre philharmonique », un mec se mettait à hurler « Houlala » en boucle pendant 2 minutes sur un rythme speed à base de guitares saturées et boite à rythme !!! J’ai adoré !

Du coup, j’ai jeté mes disques de Douchka et Dorothée et j’ai commencé à écouter ce qu’on appelait à l’époque du « punk rock – rock alternatif » avec des groupes comme Bérurier Noir, Parabellum, Gogol  Ier, etc… et bien sûr Ludwig Von 88 !

J’avais même à l’époque troqué mes albums Panini© pour me faire un cahier contenant les paroles de leurs chansons ! La preuve en image !

lv88

Archive #23 – Daté en 1988 au Carbone 14

Je tiens à signaler qu’à l’époque, Internet n’existait pas et que, pour certaines chansons, je devais retranscrire les paroles sur papier en mettant sur pause mes K7 audio !!! Et ça, ça mérite déjà vos applaudissements ! :-p

Malheureusement, le groupe s’est séparé avant que je puisse aller les voir en concert… sniff…
Mais heureusement, ils ont décidé de revenir en cette fin d’année 2016 pour faire plaisir aux (vieux ?) nostalgiques comme moi !
Ni une, ni deux, j’ai donc pris ma souris (déglinguée ?) et j’ai cliqué sur mon écran pour acheter 2 places au Trianon le 26 Novembre, parce que oui, un truc comme ça, j’étais obligé d’embarquer mon frangin dans l’aventure !
Alors pour le show report, étant donné que je le tape un mois après le concert (faut le temps de s’en remettre à nos âges !), j’vais faire assez « court » du coup ! 😉

Le jour J nous arrivons à proximité du Trianon et là, ô malheur, tous les parkings alentours sont blindés !

show2

On hésite !

Non non, c’est pas à cause d’une horde de punks, c’est juste que dans la salle d’à côté, l’Elysée Montmartre, y’a Christophe Maé !!!
Bon, en même temps, vu la gueule des gens qui faisaient la queue, on pouvait s’en douter ! 😉
Mais comme ce soir est un bon soir, je trouve une place inespérée (gratuite de surcroît) devant un café à 110 mètres (haies ?) du Trianon !
Bref, on arrive devant le Trianon et là on tombe dans une ambiance carrément géniale.
Des trentenaires, quarantenaires, quinquas et plus, tous avec le sourire, une bière à la main et dans un esprit « T’es mon pote, c’est trop génial, ça fait plaisir d’être là » !

On rentre dans la salle (au décor magnifique et complètement décalé par rapport au concert auquel on s’apprête à assister !), on se fraye un chemin pour pisser, pour prendre une bière, pour pisser, pour prendre une bière, pour trouver un moyen d’aller fumer dehors sans les bières, pour prendre des photos, pour pisser, pour prendre une bière… bref, au final on a vu 3 morceaux de la 1ère partie, mais honnêtement, c’était pas franchement la raison pour laquelle nous étions là et pis c’était pas non plus super terrible.

show4.jpgMais maintenant, c’est le moment, les « Ludwig » montent sur scène sur l’intro de « Messire Quentin » et, après avoir salué le public, enchaînent direct avec « Oui Oui et la voiture jaune » !

Dès les premières mesures, ça pogote direct et, étant juste devant la scène, mes lunettes de vue s’envolent tel un albatros !
Horreur stupeur, dans un geste complètement inutile, je tente de mettre une main au sol, mais mes amis pogoteurs d’un soir respectant la règle d’or des pogoteurs, me relèvent direct pensant que je suis en train de tomber !!!
Mais comme apparemment ce soir, c’est mon soir, je remonte à la surface avec mes lunettes dans les mains !!! Ne me demandez pas comment c’est possible, mais encore aujourd’hui, je ne sais pas comment j’ai pu faire ça !
Bref, elles sont toutes biscornues, mais l’important c’est de les retrouver et de les glisser direct dans une poche (presque) à l’abri !
Revenons au concert, les Ludwig enchaînent les morceaux « Louison Bobet », « Guerriers Balubas », « Mon coeur s’envole », « I wanna be a poulet », etc…

Bloqué avec mon frangin dans les premières lignes de la horde, le pogo bat son plein quand mon frangin ramasse par hasard 2-3 trucs qui brillent au sol parmi les gobelets vides, les chaussures, les membres arrachés, etc… et ô hasard de la soirée (c’était quand même vraiment notre soir il faut croire !!!) il se retrouve avec dans la main, sa carte d’identité, ses papiers et carte bleue !!! Non, ne me demandez pas comment c’est possible…

show5.jpgEt pendant ce temps, les Ludwig continuent à enchaîner les tubes !

Et le public ne se fatigue pas non plus malgré les hordes de mecs et de gonzesses qui montent sur scène pour se lancer dans des slams endiablés !

A noter au passage qu’aucun service d’ordre n’est sur scène pour virer les opportuns !
Les gens montent et se jettent dans la foule gentiment sans qu’on les expulse, comme on a pu déjà voir ce type de scène dans certains concerts avec des gorilles qui ne se gênaient pas pour virer les gens violemment à coup de latte (mention spéciale au videur du dernier concert des Wampas auquel j’ai assisté à Beauvais qui a gentiment viré un mec de scène en lui broyant la colonne vertébrale à l’aide d’un grand coup de latte dans le dos… et pour info, c’est moi qui ai réceptionné le gars en question en plein dans ma tronche !)… et au final, bah ça se passe super bien et il n’y a pas de gros relous qui restent sur scène et font chier les zikos !
De ce coup là, je me dis qu’il y a peut-être un truc à faire !
Et j’en profite alors pour monter sur scène faire une tiote vidéo pour la postérité, parce que bordel de merde, j’aurais regretté sinon ! 😉
Vidéo à voir ici

Le concert continue à s’enchaîner (« Marche au pas », « Sprint », « Les iroquois aux cheveux verts », « Cannabis », « 30 millions d’amis », etc…), les effets pyrotechniques sont de la partie avec des pétards, des canons à confettis, des genres de lance-flammes (enfin, il me semble avoir vu ça mais comme je n’avais plus mes lunettes) … et pis bah nous on est toujours en train de pogoter et de se laisser porter par la foule sur les morceaux plus calmes comme « HLM », « Pocahontas » ou « Nous sommes des babas »… toujours dans un esprit de fête avec plein de gens autour de nous heureux d’être là !

show6.jpg

Ce jour heureux est plein d’allégresse !

Bon bien sûr je ne vais pas vous mentir, y’a quand même 2 mecs qui à un moment ont voulu se fritter un peu la tronche, mais bon ça s’est vite calmé !
Et c’est là que je me dis que ce concert était quand même mon soir car c’est moi avec mes muscles d’un enfant de 5 ans qui ai séparé les 2 gars aux crânes rasés certainement adeptes des salles de muscu vu leur carrure… mais bon, apparemment y’a de soirs comme ça ! 😉

Après 1h30, le concert se termine sur LE morceau obligatoire du soir « Houlala » qui, comme un symbole, était pourtant le 1er morceau que j’ai entendu de ce groupe 30 ans plus tôt ! La boucle est bouclée ! J’ai rendu à mon frère ce qu’il m’avait offert !
En sueur totale, mais heureux comme des gosses, nous nous dirigeons donc vers la sortie en échangeant quelques mots par ci par là avec des personnes qui, comme nous, ont l’impression d’avoir rajeuni de 23 ans en une soirée… seuls nos corps et articulations s’en souviendront encore quelques jours plus tard, histoire de nous rappeler que finalement, on a bien l’âge de nos artères !

Ah pis, mes chaussures aussi s’en souviendront puisque pour elles, ce fut la dernière fois qu’elles purent accueillir mon 41 fillette.

show1

Shoes are dead !

LUDWIG est mort… (ou peut-être pas !)… Vive LUDWIG !

Plus d’infos sur le groupe : www.lv88.fr et Facebook

Et si vous voulez revoir le concert du Trianon en intégralité, matez la vidéo ci-dessous ! 😉

Mr White & Phildar

2 réponses à “Ludwig Von 88 @ Le Trianon Paris (26/11/16)

  1. Hihihi super post ! On a des vies parallèles ? J ai le même cahier, la même histoire musicale avec eux (sauf que j ai commencé par l’album Sprint), aussi croisé les minettes qui faisait la queue pour Christophe Mae le 26 novembre, la même photo en train de boire une bière au bar au Trianon, j’ai même fait tomber des lunettes d 1 gars dans la fosse après un slam ( c’est toi ?) Et moi aussi j’y suis allée avec mon (petit) frère et on a remonté le temps. Et c était Bon ça !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s