Poutrelles Fever (21/05/11)

Salut les gens…
Me revoici de nouveau parmi vous pour vous faire un petit show report, mais surtout (et je pense que vous vous en doutez un peu maintenant !) pour pousser une bonne petite gueulante !!
Aimant la musique et aimant découvrir des nouveaux groupes (avec quand même une préférence pour les trucs qui bougent bien !), lorsque j’ai vu sur Facebook l’événement créé par le Chaudron Baveur annonçant un concert ce samedi, je n’ai pas hésité une minute et je m’y suis inscrit ! Je vais donc commencer par vous parler du groupe, histoire de pas m’énerver tout de suite ! ^^

Poutrelles Fever - 1

Le groupe du soir, POUTRELLES FEVER, un groupe de 6 énergumènes en provenance de Rhône-Alpes. J’avais juste écouté quelques morceaux sur leur MySpace et je m’étais dit : « Tiens ça à l’air sympa et ça le fera bien en buvant une bonne bière en terrasse !»
Je m’installe donc en terrasse et les mecs des Poutrelles sont à la table à côté en train de manger… Après un changement de fringues dans leur camion, ils commencent leur concert dans le bar et moi je reste en terrasse à boire ma bière, comme prévu… Finalement après avoir écouté le 1er morceau dehors, j’me dis que ça à l’air d’être beaucoup plus festif et speed que les morceaux entendus sur leur site et qu’il faut que j’aille voir ça de plus près !!

Accompagné de ma chère et tendre, nous revoici donc juste devant la scène pour se prendre une bonne dose de décibels dans la tronche ! Et quelle dose !! Les mecs sont à donf’ et remplissent la scène du Chaudron avec batterie, guitare, basse, contrebasse, accordéon, trombone, saxo, percus… bref, ils sont 6 mais on pourrait avoir l’impression qu’ils sont le double !
Niveau musical c’est super entrainant et plein de références me viennent à l’esprit : Mano Négra (forcément !), mais aussi Royal Crown Revue, Emir Kusturica, La Rue Kétanou, La Ruda, Les Fils de Teuhpu, Los Carayos, Les Hurlements d’Léo,… et pour rester local et faire un petit clin d’œil, La Mauvaise Foi et Bachibousouk par exemple.

Niveau scénique ça décoiffe et c’est super pro… tout est super travaillé au niveau de la mise en scène… les chorégraphies sur les morceaux, les enchainements, le chanteur charismatique qui change de temps en temps de fringues ou de chapeaux,… les mecs jouent avec le sourire et c’est super agréable de les voir sur scène ! Ou même dans le public lorsqu’ils décident à plusieurs reprises de tous sauter de la scène pour venir jouer dans la salle du bar (tabac de la rue des martyrs ! ^^)

Poutrelles Fever - 2

Niveau paroles ça parle d’amour improbable entre une limace et une courgette, de la vie d’un Michel, du blues du businessman, mais également du pouvoir des médias, de politique, de crise… avec au final des textes engagés qui permettent de titiller là où ça fait mal !
Niveau humain, les mecs sont super cools… après le concert on a pu passer la soirée avec eux pour parler musique, partager des tranches de vie de groupes, des anecdotes, etc,… et même partir dans des conversations improbables sur une noisette volée dans un hôtel qui allait engendrer la chute de l’empire hôtelier !!! Et tout ça bien sûr avec également la photo de fan à la con devenue une tradition !! Merci Alban pour la photo !

Poutrelles Fever - 3

Bref, une très bonne soirée… mais… car il faut bien un « mais »… une soirée qui m’a un peu énervé quand même… et comme c’est pas la 1ère fois que ça arrive, bah là je me suis dit qu’il fallait pousser une petite sirène d’alarme !
Car oui en effet, tout n’était pas parfait… le groupe était parfait, le son aussi (d’ailleurs un grand bravo à leur ingé son, le Capitaine du Love Princess, qui a fait du très bon boulot !), la bière était fraiche,… mais finalement on pouvait se compter sur les doigts de la main dans le bar !! En gros on devait être une  petite vingtaine pour un concert qui aurait pu au moins en attirer le triple… et c’est malheureusement pas la 1ère fois !!!

Je ne veux pas qu’on pense que je prêche pour ma paroisse étant donné que Rudy est un pote, mais franchement, ça me gonfle de voir qu’un patron de bar réussisse à faire venir des groupes pros ou semi pros, nationaux et même internationaux, et permette ainsi au public beauvaisien et alentours de découvrir et voir ces groupes gratuitement, et résultat, bah pas grand monde se bouge le cul à part les quelques habitués fidèles !!
Et finalement, certains autres cafés qui optent pour la solution de facilité en prenant chaque week-end le même groupe local (en prenant soin de changer le nom du groupe à chaque fois ! Faut pas déconner non plus et faudrait pas que le public soit pris pour un con !!), bah va finalement remplir son bar… et tout ça, pour écouter des reprises !! Bonjour l’enrichissement musical !!! Enfin bref, je trouve ça vraiment con et ça me gonfle gentiment personnellement…

Et pis, y’a aussi les gens qui disent qu’il ne se passe jamais rien à Beauvais !! Bah c’est sûr, une fois qu’un bar comme le Chaudron Baveur en aura marre de faire tout ça pour rien et arrêtera de faire des concerts, bah effectivement, là, ces gens-là pourront dire qu’il ne se passe jamais rien sur Beauvais et pourront continuer à regarder TF1 et les grosses merdes télévisuelles, bien installés dans leur canapé en cuir de vachette retourné !
A bon entendeur, salut…

Mr White

Site de Poutrelles fever

Publicités