François Corbier (20/10/15)

Salut les foufous…
Pour fêter la mise en ligne de notre nouveau site web, voici une interwiouve réalisée par Béru auprès d’un des chansonniers les plus populaires de nos souvenirs d’enfance : FRANÇOIS CORBIER.

Corbier 01
Photo Alain Auboiroux

Comment ai-je découvert François Corbier ? … par Mr White

Bah comme tous ceux de mon âge (je pense) qui ont été bercés par Récré A2 et le Club Dorothée !
Hé oui, n’ayons pas peur de le dire, j’ai été bercé par le Club Dorothée, Olive et Tom, les Chevaliers du Zodiaque, Cosmocats, Goldorak, GI Joe, les Minipouss,.. et j’en passe !
Et donc forcément, dans le Club Dorothée, bah y’avait Corbier !
Le barbu rigolo qui chantait des chansons entêtantes comme « Le nez de Dorothée » (avec le regretté Cabu dans le clip… hé oui !), « Sans ma barbe », « Laissez les mamies faire », etc… et qui formait avec Jacky et Patrick, le trio de rigolos qui amusaient les gosses tous les mercredis et plus…

Bref, Club Dorothée terminé, Corbier est retourné à ses premières amours, la chanson… et malgré l’indifférence médiatique, il continue sa petite route tranquille, loin des strass et des paillettes, mais toujours avec l’étincelle dans le regard… et rien que pour ça, une interwiouve dans le White Flash était obligatoire ! :-p

…Petite Bio pour commencer…

Corbier 02

Pour faire rapide, voici une bio flash ! 🙂
Corbier, de son vrai nom Alain Roux, est né à Paris avant de vivre quelques années pas très loin de chez nous à Ailly-sur-Noye (dans la Somme).
Après ses études, il tente l’aventure du cabaret avec son frangin et monte un numéro de duettistes sous le nom de Gouate & Mallat.
En 1964, il rencontre Georges Brassens qui l’encourage à chanter. Deux ans plus tard, il crée un spectacle de chansons flashs (ça tombe bien dans le White Flash !), « Ne nous flashons pas »(40 chansons en 20 minutes).
Après avoir fait GO au Club Med, il rentre à France Inter, sort son 1er album et trouve son nom de scène François Corbier, provenant du véritable nom du poète François Villon, François de Montcorbier (hé bah, en plus on apprend des choses dis donc !).
Les années se passent au gré des tournées et c’est en 1982 que Corbier débarque sur Récré A2. Il devient un personnage incontournable de la célèbre émission présentée par Dorothée. Son rôle est celui du « chansonnier pour enfants ». Chaque mercredi matin, il se lance le défi de composer une chanson en direct à partir de quelques mots choisis par un jeune téléspectateur, sa guitare en bandoulière.
S’en suivra le Club Dorothée, la sitcom « Pas de pitié pour les croissants », les morceaux « Le Nez de Dorothée » (en 86), « Sans ma barbe » (en 88), « Laissez les mamies faire » (en 95),…
En 1997, au revoir la télévision (et le Club Dorothée) et retour à la chanson avec des textes plus vifs et plus engagés, des albums, des tournées, des festoches, etc…
et la sortie d’un nouvel album en février 2015, « Vieux lion », comprenant 13 nouvelles chansons inédites.

…L’interwiouve de Corbier… par Béru
Réalisée en Août 2015

Corbier 3

Salut Corbier !
Mes potes se souviennent du « splich, splach, sploch, vlan » où tu prenais des tartes à la crème dans la tronche, ils se souviennent encore du jeu de « l’ABC » où tu tirais une espèce de chasse d’eau pour prendre de la flotte, ou encore quand tu mordais rageusement dans un croissant dans « pas de pitié pour les croissants », mais ils connaissent moins le chansonnier aux 6 albums, toujours sur les routes, en concert, débordant d’énergie… ça te fait pas un peu chier que les gens bloquent sur cette image un peu « naze » ? Si c’était à refaire, tu tracerais le même parcours ?

Salut Béru !
Bien sûr, je préférerais que les médias et le public se réfèrent un peu plus souvent à mon travail actuel plutôt qu’à ce que j’ai pu faire dans mon « insouciante jeunesse »… mais bon. Il fallait y songer plus tôt. J’aurais dû me douter qu’en restant aussi longtemps dans le poste à faire l’andouille pour amuser les enfants, les difficultés pour échapper à cette image de pitre qu’on me faisait jouer, seraient incommensurables. Je n’en ai pas pris conscience à l’époque, mais je ne regrette rien. Je pense que faire rire des gamins vaudra toujours mieux que de les armer pour aller casser la gueule du voisin parce qu’il ne porte pas la bonne couleur de cravate.

Après écoute et analyse de ta chanson « Sans ma barbe », certains trouvent que c’est du pur génie d’avoir réussi à placer « il n’y a plus de consensus » dans un morceau chanté dans une émission pour enfants… tu confirmes ? Et sinon, le mioche qu’on entend pleurer en fond… c’est toi qui le frappes ?
« Il n’y a plus de con sans suce, ni de cul bas sans caca haut…  »
Ce qui m’amuse dans ce vers c’est que quelques trouducs s’imaginent que le folklore, et notamment ce qu’on appelle communément « les enfantines », sont de purs chef-d’œuvres de délicatesse… Pierrot a sa chandelle qui est morte… La mère Michel a perdu son chat… Sans être tout à fait obsédé, il faut être bien sourd et sérieusement handicapé du neurone pour ne pas voir dans ces refrains des allusions au cul ! Et, il fourre, il fourre le curé… Y avez vous songé jeunes gens ?…

Dans la même chanson, tu parles d’Allah dans un jeu de mot… Depuis le temps, t’as pas eu de mise en demeure ou un truc du genre ?
J’ai pas mal d’amis musulmans qui semblent avoir autant d’humour que n’importe quel chrétien.

Je ne savais pas que les chrétiens avaient de l’humour !!! 😉 … Mais au fait ! Toujours avec ta barbe ?? Jusqu’à la fin ??
Jusqu’à la fin de quoi ? Jusqu’à la fin de ta question ? Oui !

C’est le moment pour moi de régler mes comptes avec toi ! Quand j’étais gosse, j’étais un gros fan du journal PIF… et je me souviens d’un pif poche où on y trouvait « les 100 blagues de Corbier »… J’aimerais aujourd’hui te dire qu’à cause de tes conneries, j’ai pris des claques dans la tronche !!! Au fait, tu as lu le numéro qui est sorti le 25 juin après 11 ans d’absence ?
Si ça doit te rassurer, j’ai pris tellement de beignes quand j’étais moutard, que si je me laissais aller, je te dirais que j’étais un enfant martyr. Je m’en suis remis et je veux croire que c’est grâce à mes âneries que tu as aujourd’hui un sens si développé de l’humour. Tu devrais me remercier. D’ailleurs si tu ne le fais pas je t’envoie mes sbires te péter le pif !
Heu non. Je n’ai pas lu ce nouveau numéro des aventures du toutou rigolard et communiste. J’ignorais même qu’il y en eut un nouveau. Il est bien ?

Oui il est bien, mais j’suis fan donc je sais pas si je suis bien objectif ! ;-). Cependant je crois bien que ce ne sont pas de nouvelles histoires, apparemment c’est un test pour relancer définitivement le mag après l’échec de 2004.
Si je te dis que je peux facilement télécharger gratuitement un de tes titres sur une plateforme de téléchargement (illégale bien sûr), t’en penses quoi ?

Je pense que le vol est moins grave que le crime mais mon mépris identique.

Quel regard portes tu sur internet ? Les réseaux sociaux ? Tu as un site perso (où on peut suivre le Corbiblog) et je crois que tu es présent sur Facebook , c’est plus par goût pour tout ça ou c’est uniquement professionnel ?
Je ne vais pratiquement plus sur mon site officiel (www.francoiscorbier.com) sauf pour y annoncer mes sorties de CD, les concerts, la parution d’un bouquin. En revanche, chaque semaine sur mon mur Facebook, j’enrichis mon Journal Secret d’une histoire abracadabrante ou d’un coup de gueule. C’est plutôt bien suivi par mes folles au wer… mais je ne sais pas ce que signifie wer !
Si les gens sont heureux sur ces plateformes, tant mieux, mais ce que j’y vois défiler ne me rassure pas sur la nature humaine !

Tu peux nous parler un peu de ton dernier album « Vieux lion » sorti début 2015 ? Qu’est-ce qu’on y trouve et surtout où le trouve t’on ? Quelle est ton actu ? Date de concert ?
Comme je viens de te le dire, mais comme tu n’écoutes rien, il faut que je répète ! Sois attentif nom d’un chien !
Sur mon site officiel tu peux connaître mes dates de concerts ainsi que les parutions de CD et de bouquins. Il suffit de cliquer sur « Corbier en concert », ou sur BOUTIQUE et voilà. Il vaut mieux cependant le faire avec une carte de crédit en état de marche pour commander…
Le dernier CD, « Vieux lion », est dédié à mon camarade Cabu, assassiné par des malades mentaux en janvier dernier. Treize titres originaux. Je suis accompagné par Eric Gombart, mon copain guitariste qui me suit généralement dans tous mes déplacements, sauf quand il a le poignet dans le plâtre comme en ce moment, et par David Gorthcinski à la contrebasse. Ce CD est moins rigolard que les précédents. J’y raconte mes angoisses, mes cauchemars, un peu de désespoir itou, mais qu’on se rassure, ça reste néanmoins un très bon CD, voire le meilleur que j’ai produit de toute mon existence.
Il a été enregistré et mixé au studio Route 66 par Patrick Balbin qui n’est ni sourd ni manchot. Ce CD m’a tellement séduit que j’en ai acheté deux pour ma collec perso et je ne saurais trop te conseiller d’en faire autant. Ça te changera de ton répertoire ordinaire !

Je te pose maintenant la question « ancestrale » du White Flash : t’es plutôt Quick ou Macdo ?
Macdo. Mais Quick parfois. (En fait, je ne veux me mettre aucun de ces deux fastfood à dos).
A Paris je suis Mc Do. Quick en Californie. Je suis bon là ?

Un cri ? Un coup de gueule ? Une déclaration d’amour ? Un pet ? Si tu veux ajouter quelque chose, c’est le moment !!!
Pourquoi 6 x 8 = 48 ? Ça commence à bien faire !
Désormais 6 x 8 feront 54 – 5 + 1 ou la mort !!

Au fait… chez moi, à Lunel, il y a une petite salle… la salle « Georges BRASSENS »… si des fois tu t’emmerdes, viens y faire un concert… on s’ boira un p’tit coup ! ! ^^
Quand j’étais plus jeune, à Lunel il y avait une boite à strip-tease où des artistes parisiens en tournée s’arrêtaient pour distraire le bon peuple… Je n’y suis jamais passé mais il parait que la patronne se baladait entre les tables des clients avec une cravache à la main pour taper sur ceux qui faisaient chier et ouvraient leur gueule pendant le spectacle… J’aurais bien aimé voir ça ! Un peu d’éducation n’a jamais fait de mal à qui que ce soit !
Pour la salle G. Brassens j’irai avec plaisir aussitôt que le gérant de l’établissement m’aura contacté et qu’après que je l’ai dirigé vers mon agent il se sera mis d’accord avec lui.
Note à benêt : Je suis beaucoup moins cher que Lady Gaga et je chante en français des chansons sur lesquelles personne n’est tenu de tortiller du cul en les écoutant !

Tu devrais quand même essayer de t’habiller comme Lady Gaga… tortiller du cul, ça fait jamais bien de mal !!! ^^
En tout cas mon p’tit CORBIER !! Excellent les réponses, j’me suis bien éclaté 🙂 . Merci pour ta gentillesse !!

Merci mon grand !
Tortiller du cul fait toujours du mal ! Non seulement à ceux qui souffrent d’un lumbago mais aussi à ceux, et ils sont apparemment de plus en plus nombreux, qui oublient que le neurone ne sert pas qu’à tortiller du fion mais aussi à penser. Le tortillage du fion semble directement proportionnel à la désertion des urnes. Danser oui, mais n’entendre à longueur de temps dans les bars, les radios, les télés, les ascenseurs, les boutiques que de la musique de danse… c’est très chiant mais plus encore, c’est très décervelant. Vraiment.
Et hop et voilà et youpi… A quand tu veux mon grand. . .

Pour plus d’infos sur l’actu de Corbier, vous pouvez aller visiter les sites suivants :
www.francoiscorbier.com
Facebook

Et en petit cadeau bonux, pour compléter tout ça, vous pouvez retrouver ci-dessous quelques petites vidéos…

Corbier – Le nez de Dorothée
Clip de 1986

Capitaine Galère – Live à Bercy (2010)
Un morceau qui résume bien sa vie et cette interwiouve !

Publicités